Urt au Pays Basque
# A
HUR
TI

Urt

Le village d'Urt est à l'entrée du Pays Basque et tout y évoque l'eau... Le pont de fer que l'on traverse sur l'Adour entre Landes et Pays Basque, le petit port à escalier d'un modèle que l'on retrouve à Guiche et Bidache, les barthes qui permettaient la circulation des marchandises. D'ailleurs, le nom d'Urt en basque est Ahurti, "ce qui provient de l'eau". 

Peio Votre guide Patrimoine et découvertes
# HIS
TO
RIA
Urt au Pays Basque

Le village

A l'emplacement du village d'Urt, l'existence d'une communauté de pêcheurs est mentionnée vers l'an Mille. Sa situation privilégiée sur l'Adour, entre terre et mer permettent par la suite à Urt de se développer (le village a été fondé en 1193 par la maison Vicomtale de Labourd, dépendante du Duché d'Aquitaine). A la fin du 15ème siècle, la Baronnie d'Urt est érigée en faveur de la famille des Gramont, propriétaires des châteaux de Bidache et de Guiche et devient Duché en 1643. 

La situation géographique d'Urt lui a conféré un dynamisme commercial et agricole au fil des siècles : le chemin de fer du Midi arrive en 1862, le pont qui traverse l'Adour est construit en 1886. Bien avant la 4G, le télégraphe est installé en 1889, l'électricité en 1904 et le téléphone en 1910...

Comme dans beaucoup de villages du Pays Basque situés dans des zones stratégiques de carrefour, il y a eu à Urt des foires aux bestiaux et marchés. L'élevage bovin et au bord des barthes l'élevage de chevaux de race anglo-arabe ont contribué au dynamisme de la commune. L'agriculture locale est actuellement préservée malgré la proximité du centre urbain de Bayonne : 38 agriculteurs exercent encore leur activité.

# ARRAN
TZA
LEAK
Port de Urt-Adour Pays Basque

Le port et la pêche

En 1193, le lieu-dit "Aurt" (premier nom d'Urt) était habité par quelques familles. Il reste quelques traces de la maison la plus ancienne appelée "Macaye" : c'est  aujourd'hui l'Auberge de la Galupe. Les pêcheurs qui habitaient leurs bateaux en attendant la marée allaient s'y nourrir. Au 18ème siècle, l'eau de l'Adour était si poissonneuse que les employés de maison et domestiques avaient demandé à limiter la consommation de saumon à 3 fois par semaine ! Leurs maîtres par souci d'économie leur en faisaient manger tous les jours...

Au début du 19ème siècle, Urt vivait de la pêche et du commerce du poisson. En 1900, la pêche s'effectuait au filet à marée descendante : trois hommes sur le chaland et un autre à terre tenant solidement le cordage du filet qui formait une grande boucle dans le fleuve; il était ensuite ramené à terre à l'aide d'un cabestan placé à demeure sur la rive, rempli des poissons piégés par ce mouvement tournant (source : mairie d'Urt).

La pêche est de nos jours marginale dans le village. Les rares pêcheurs professionnels attrapent encore dans leurs filets des aloses, des lamproies, des saumons et des pibales. Mais la pollution et les barrages sur les rivières ont grandement diminué la population de poisson. 

# ON
DA
REA
Les barthes d'Etchepette à Urt

Pour aller plus loin...

  • Balade à pied sur les barthes d'Etchepette au départ du port d'Urt (5 km)
  • Balade à vélo sur la piste cyclable entre le port d'Urt et le port de Guiche (11 km)
  • Halte spirituelle à l'abbaye de Belloc 
  • Visite guidée de l'abbaye de Lahonce en été

Accéder à la visite virtuelle du village d'Urt

Urt, un ilôt gascon

en Pays Basque