Lehengo Hazparne
# AUPA
EH

L'art de vivre avec Imanol

Découvrir le Pays de Hasparren et de La Bastide Clairence, c’est à la fois nourrir ses papilles et ses pupilles ! Ici, on est fiers de nos savoir-faire  manuels et culinaires.

Ici, la culture est riche et bien vivante, et se dévoile à celles et ceux qui prennent le temps de s’y intéresser. Plus qu’un folklore, une vraie identité !

Suivez-moi à la découverte de ces richesses !

Lehengo Hazparne

Imanol Votre guide Art de vivre
# Pilota
Pelote Basque Hasparren

PELOTE BASQUE : sport unique et varié

Côté discipline sportive, la pelote basque (avec ses 22 spécialités) est le sport roi au Pays Basque.

Tout petit, j’ai commencé à jouer à la main nue : c’est le sport le plus apprécié par les puristes. Le seul instrument : la main ! Mes copains, eux, ont préféré s’essayer à la pala (qui se pratique avec une raquette en bois) ou à la chistera (qui se pratique avec un gant en osier). Après l’école ou le travail, pendant les vacances, il n’est pas rare de voir s’affronter des joueurs sur un fronton, un trinquet ou un mur à gauche.

Le trinquet/jeu de Paume de La Bastide Clairence est le plus vieux encore en activité au monde et date de 1512 ! Vous pouvez le découvrir en accès libre en juillet et août, durant toute la journée. On y pratique le jeu de Paume et certaines spécialités de pelote basque comme la pala ou le pasaka (une des spécialités les plus anciennes de la pelote, directement dérivée du jeu de paume), avec un tournoi organisé durant les fêtes du bourg de La Bastide Clairence.

Mais le mieux, c’est encore d’aller voir une partie. Durant l’été, des parties de rebot sont organisées au fronton de Hasparren, et en août, la Grande Semaine de la Pelote Basque devient une vitrine incontournable de ce sport.  

# Besta
Berri
Fête Dieu Hasparren

FETE DIEU

Côté événementiel, la Fête Dieu ou Besta Berri (comprenez : Nouvelle Fête) est une fête en l’honneur du Saint Sacrement, qui perdure depuis plusieurs siècles et est une véritable institution dans certains villages basques. Elle est encore célébrée à Hasparren, Hélette, Macaye, Mendionde, Saint Esteben, Saint Martin d’Arbéroue et se déroule au mois de juin sur 2 dimanches consécutifs.

C’est une procession avec des costumes très colorés, évoquant les costumes de l’armée Napoléonienne. Chaque étape du défilé s’organise autour des danses, qui occupent une place prépondérante dans la célébration de Besta Berri. 

# On
Egin
Jambon de Bayonne

Un régal pour nos papilles

La gastronomie en Pays de Hasparren et de La Bastide Clairence

Ici, on cultive l’amour des bons produits et des saveurs, et l’art du bien manger.

 

Nos restaurateurs montrent l’exemple en s’engageant dans des démarches faisant la part belle à l’utilisation de produits locaux.

L’Assiette de Pays ®, servie au restaurant Les Arceaux à La Bastide Clairence, est préparée à base de produits du terroir provenant de producteurs locaux ou d’entreprises régionales artisanales. Dans cette démarche, on privilégie les circuits courts.

Le Maître restaurateur et “Bib Gourmand” de la table Argia à Hasparren et Joanto à Briscous travaillent aussi dans cet esprit de circuits courts. Ils utilisent des produits bruts, majoritairement frais, pour l’élaboration de leurs plats. Et ça se voit dans l’assiette.

Arantxa Lartigue, de la ferme auberge Komeiteko Borda, vous fera découvrir les produits de son exploitation.

De nouveaux talents comme à La Maison de Pierre à Hasparren seront ravis de vous présenter ou de vous faire découvrir les fameux Pintxos si appréciés au Pays Basque.

 

En entrée ou comme plat, on fait la part belle à la charcuterie : pâté, jambon (testez le jambon du Kintoa de la ferme découverte Agerria à Saint Martin d’Arbéroue), saucisson, ventrèche sont les incontournables de nos tables, et avez-vous déjà testé le Axoa de brebis? Mais ce que je préfère, c’est le boudin de la conserverie fine Anne Rozès à Briscous. Servi avec des pommes, c’est un régal !

 

Pour bien terminer le repas, mon péché mignon c’est le fromage de brebis, accompagné de confiture de cerise noire d’Itxassou.

En Pays Basque, les races locales de brebis sont les manech tête rousse et les manech tête noire. Les pâturages dans lesquels elles se nourrissent contribuent au goût du fromage : celui-ci sera différent d’un fromage à l’autre, et parfois d’une saison à l’autre, et s’affirmera durant l’affinage.

Pour en trouver, je n’ai que l’embarras du choix : la fromagerie Agour à Hélette ou Onetik à Macaye, la ferme Artzainak à La Bastide Clairence, la ferme découverte Agerria à Saint Martin d’Arbéroue, sont quelques-unes des adresses où je m'approvisionne.  

 

Pour ceux qui préfèrent le sucré, essayez les macarons. Ceux de la Fabrique de Macarons de La Bastide Clairence sont réalisés de manière artisanale (chaque macaron est dressé à la main, à la poche à douille), suivant une recette de famille. Les ingrédients utilisés par Christophe Berthold sont naturels : pas d’ajout de matière grasse, ni colorant, ni conservateur et pas de farine ! Au regard des différents parfums proposés, tout le monde peut se laisser tenter par ces « bouchées de bonheur ».

 

Pour manger un petit truc sur le pouce, le talo est idéal. Composé de farine de maïs (parfois de blé) et d’eau, on peut l'accommoder selon ses goûts avec du lomo, de la xistora (saucisse basque), de la ventrèche (poitrine de porc), du fromage et du chocolat notamment. Le talo figure même à la carte de certains restaurants, c’est dire si on l’apprécie chez nous. D’ailleurs, pour promouvoir le talo tout en préservant sa recette, la confrérie du talo a vu le jour à Hasparren en 2014. Depuis 2016, elle organise en septembre “Taloaren Eguna” (la journée du Talo).

Côté boisson, la brasserie artisanale Etxeko Bob's Beer, créée par Robin Worboys à Hasparren, fabrique une gamme de 10 bières. Les ingrédients ? Naturels ! Elles ne contiennent aucun additif et ne sont ni filtrées ni pasteurisées. Les procédés de brassage utilisés sont longs, pour une bière de qualité, aux arômes du cru comme le piment ...

A boire avec modération bien sûr !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

 

Après tout ça, je suis sûr que vous avez l’eau à la bouche, et que vous avez envie de trouver de bons produits locaux. Sur les marchés de Hasparren les samedis matin et de La Bastide Clairence, où vous pouvez aussi trouver la boutique des Fermiers Basques (tenu par un groupe de producteurs fermiers), ou directement chez le producteur, vous avez l’embarras du choix pour trouver votre bonheur !

# Esku
Lana
Patrice Cantalejo - MOF - Passementier La Bastide Clairence

Des mains en Or!

Les métiers d’art en Pays de Hasparren et de La Bastide Clairence

A La Bastide Clairence, les métiers d’art ont toujours fait partie de l’ADN et de la vie économique du village. Aujourd’hui encore, pas moins d’une douzaine de créateurs a posé ses bagages dans l’un des ateliers / boutique du village : passementier, verrier, luthier, potiers, peintre, plumassière, tapissier, designer, sculpteur, encadreur mais aussi artisans des métiers de l’art textile, du cuir. Autant de talents d’exception à découvrir !

Ici, chaque pièce est unique, originale et est née de la créativité, du savoir- faire et de la maîtrise technique de chacun. Il leur en a fallu du temps, de la minutie, de la patience pour atteindre une telle maîtrise technique ! Je reste bluffé devant le résultat de ces pièces “Made in chez nous”. C’est incroyable de voir des pièces réalisées avec une telle finesse et un tel sens du détail. On est loin des produits standardisés, sans âme, que l’on retrouve dans certaines enseignes. Ici, on privilégie les circuits courts : sitôt produites, les pièces sont mises à la vente.  

Dans le village de Saint Martin d’Arbéroue, Marie Luce, peintre en décor, et Johanna, potière, vous ouvrent les portes de leur lieu de travail : soyez curieux !

# Dantza
Danses Basques

On chante, on danse, on discute....basque

La culture en Pays de Hasparren et de La Bastide Clairence

Le chant basque est une institution ici : chant choral ou traditionnel, rock basque, l’univers musical basque est riche et varié.

Chaque rassemblement est prétexte à donner de la voix : vous l’aurez compris, chanter est dans nos gênes, et personne ne peut rester insensible à ces mélodies qui se transmettent de génération en génération.

Et si vous êtes en vacances chez nous cet été et que vous voulez écouter des chants basques, n’hésitez pas à assister aux concerts des groupes “Elgarrekin” et “Mendi Xola” !

 

A Urcuray (quartier de Hasparren), la 1° quinzaine du mois d’août, est organisé le championnat d’Irrintzina, avec un jury : c’est une affaire sérieuse ! A l’origine, me confie mon aitatxi (grand père en basque), l’irrintzina, qui ponctue certains chants, était un cri d’appel des bergers en montagne.

Qui dit championnat dit critères de notation, et bien sûr, un gagnant (ou une gagnante, car des femmes participent aussi !)

 

Avec le chant, la danse est un autre de nos moyens d’expression. Au Pays Basque, garçons comme filles fréquentent l’école de danse de leur village pour apprendre les différents pas.

Mutxiko, fandango, danse du verre … chaque province a ses danses !

Chez nous, les groupes “Esperantza”, “Oinak Arin”, “Elgar Oinka”, “Les Jeunes Basques” ou “Ursuko Xoriak” perpétuent l’apprentissage et la transmission de la danse basque, et proposent des spectacles pour la promouvoir et la faire découvrir.

La danse évolue en même temps que la société : à côté des danses traditionnelles, on a aussi des créations plus contemporaines.

 

Autre élément de l’identité basque : la langue. Le basque se définit d’ailleurs en premier lieu par salangue : “l’euskaldun” est “celui qui possède l'euskara”. L’origine du basque reste mystérieuse, mais il est utilisé dans bien des domaines : panneaux de signalisation, médias, littérature.

Moi j’ai appris à le parler à la maison, mais on peut aussi l’apprendre à l’école. Les ikastolas sont les écoles en langue basque ; on trouve aussi les Ikas Bi, écoles bilingues dont certaines matières sont enseignées en basque et des AEK pour les adultes désireux de l’apprendre.